ASSOCIATION DES UNIVERSITÉS AFRICAINES

PROJET DE CENTRES D’EXCELLENCE DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR EN AFRIQUE (CEA) 

TERMES DE RÉFÉRENCE (TdR) 

CONSULTATION POUR LA VÉRIFICATION D’UN ENVIRONNEMENT D’ENSEIGNEMENT ET D’APPRENTISSAGE AMÉLIORÉ

HISTORIQUE

L’Association des universités africaines (AUA)

L’Association des universités africaines est l’organisation et le forum de consultation, d’échange d’informations et de coopération entre les établissements d’enseignement supérieur en Afrique. Il représente la voix de l’enseignement supérieur en Afrique sur les organismes régionaux et internationaux et soutient la mise en réseau des établissements d’enseignement supérieur dans l’enseignement, la recherche, l’échange et la diffusion d’informations.

L’Association a été fondée à Rabat (Maroc) le 12 novembre 1967 en réponse aux recommandations d’une conférence de l’UNESCO de septembre 1962. Avec une adhésion initiale de 34 membres, l’Association compte désormais 380 membres issus de 46 pays africains, en traversant des frontières linguistiques et d’autres. Au cours de ses 50 années d’existence, l’Association a fourni une plate-forme de recherche, de réflexion, de consultation, de débats, de coopération et de collaboration sur les questions relatives à l’enseignement supérieur. Grâce à ses programmes variés, il a établi et renforcé son rôle dans les cinq sous-régions d’Afrique et possède ainsi une capacité unique de convoquer des dirigeants et des décideurs institutionnels de l’enseignement supérieur de toutes les régions du continent ainsi que des questions clés liées à l’enseignement supérieur africain et au développement. De plus, l’Association assure le leadership en identifiant les questions émergentes et en soutenant les débats ainsi qu’en facilitant le suivi approprié par ses membres, ses partenaires (y compris d’autres institutions régionales telles que l’UEMOA, le CAMES, etc.) et d’autres parties prenantes.

Dans la poursuite de ses objectifs de promotion de l’enseignement supérieur en Afrique, l’AUA, avec le soutien financier de ses membres et de ses partenaires financiers, entreprend des programmes et des activités répondant aux enjeux et aux défis actuels de l’enseignement supérieur africain. Pour s’assurer que ses interventions répondent aux besoins de ses membres, l’AUA organise une Conférence Générale tous les quatre ans et une Conférence de Recteurs et Présidents des Universités Africaines (COREVIP) tous les deux ans pour faire le point sur ses programmes et Recommandations, ainsi que de délibérer sur les questions émergentes dans l’enseignement supérieur africain.

Le projet CEA

Pour accélérer la croissance, la productivité et les progrès dans la réalisation des objectifs de développement durable, la région a besoin d’investissements dans la production de capital humain bien formé, qui reste malheureusement à la fois qualitativement et quantitativement insuffisant en Afrique. Pour répondre à ce besoin, la Banque mondiale et un groupe de travail africain ont conçu le projet des Centres d’excellence de l’enseignement supérieur en Afrique (CEA). L’objectif du projet est de promouvoir la spécialisation régionale parmi les universités participantes dans des domaines qui répondent à des défis particuliers de développement régional et de renforcer les capacités de ces universités pour offrir une formation de haute qualité et de la recherche appliquée.

Le projet ACE suit une approche régionale et disciplinaire. Les trois domaines disciplinaires concernés sont Agriculture, Santé et STIM (Science, Technologies, Ingénierie et Mathématiques). Cette approche est nécessaire pour se concentrer sur les besoins spécifiques de développement autour de trois des grandes sciences appliquées; et afin d’intégrer les parties prenantes de niveaux différents, d’assurer l’effet de tache d’huile dans toute l’Afrique et d’attirer une masse critique d’expertise en Afrique et à l’échelle internationale. Il assure également des économies d’échelle pour les pays voisins moins dotés, pour devenir des CEA. Les CEA ont été choisis dans le cadre d’un processus rigoureux, fondé sur le mérite et transparent, impliquant des instructeurs de certaines régions d’Amérique du Nord, d’Europe et d’Afrique. Il y a 22 CEA situés dans des établissements d’enseignement supérieur dans huit des neuf pays participants de l’Afrique de l’Ouest et du Centre (République du Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Ghana, Nigéria, Sénégal et Togo), qui sont à divers niveaux de mise en œuvre du projet.

OBJECTIF DE LA CONSULTATION DE L’IDL

Le modèle de financement de projets d’investissement (FPI) de la Banque mondiale est utilisé pour financer les activités du projet CEA, ce qui implique que les fonds sont décaissés aux CEA en fonction de l’atteinte satisfaisante des résultats prévus et prédéterminés de la mise en œuvre du programme, autrement dénommé indicateurs de décaissement-liés (IDL). Une approche de financement axée sur les résultats est utilisée ici car elle met l’accent sur la prestation des résultats et le projet CEA est le premier projet à appliquer l’approche de l’IDL à un projet régional.

Les IDL comprennent les résultats de l’éducation et de la recherche obtenus sous forme d’un nombre accru d’étudiants régionaux; atteindre les objectifs de qualité de l’éducation; recherche publiée; nombre de stages et de revenus externes générés. D’autres comprennent la qualité, l’efficacité et l’approvisionnement en temps opportun et la gestion financière, ainsi que l’amélioration de l’enseignement et de l’environnement d’apprentissage. Chaque IDL a un prix de décaissement unitaire par unité de résultat obtenu. Les CEA rendent compte de la réalisation des IDL, qui doivent être vérifiées indépendamment auparavant. Les résultats vérifiés sont chiffrés et décaissés aux CEA.

L’objectif général de cette mission est de visiter les sites des CEA qui ont rapporté la réalisation de l’IDL sur l’amélioration de l’environnement d’enseignement et d’apprentissage (travaux de génie civil et équipement) et de vérifier les jalons tels que rapportés par les CEA.

DESCRIPTION DE LA MISSION

Le plan de mise en œuvre de chaque CEA décrit quatre (4) principaux jalons pour améliorer l’environnement d’enseignement et d’apprentissage en fonction des activités spécifiques menées par le CEA. On s’attend à ce que chaque CEA témoigne de la réalisation des jalons suivant par exemple : contrat signé pour la réhabilitation d’un bâtiment; contrat signé pour la livraison de matériel de laboratoire ou d’apprentissage spécifié; les travaux de réhabilitation à mi-parcours ou terminés; matériel de laboratoire, d’apprentissage ou de mobilier livré et installé; étudiants et chercheurs en laboratoire et utilisant l’équipement.

Chaque CEA a des jalons différents, mais ils constituent un ensemble de jalons communs à tous les CEA, qui sont :

  1. Signature d’un contrat de construction, les preuves incluent (i) une copie signée du contrat avec un bon des quantitatifs (ii) le certificat qui atteste que le Plan de gestion environnementale et sociale (PGES) est respecté (iii) les procédures de passation de marchés pertinentes du Manuel de passation des marchés (PM) approuvé a été suivi (iv) Le contrat de construction doit être sur le site Web de ce CEA.
  2. x pour cent d’achèvement du bâtiment, la preuve comprend (i) la certification du x pour cent d’achèvement de la construction par un architecte / ingénieur acceptable par la Banque.
  3. Matériel de laboratoire acheté ou fourni contrat signé / facture avec la certification de l’approvisionnement, les documents de passation de marchés pertinents sont disponibles pour les audits post-passation du marché.
  4. 100 pour cent achèvement du bâtiment et 80% de l’équipement installé et en cours d’utilisation par les professeurs et les étudiants. Les preuves incluent des photos et une liste de contrôle de tous les équipements sous contrat avec un statut et l’emplacement du matériel acheté. Tous les équipements doivent être inscrits dans le catalogue d’actifs de l’université.

SERVICES REQUIS ET PRINCIPALES TÂCHES

Les services requis consisteront principalement à effectuer des visites de terrain à chaque CEA et à vérifier les jalons achevés annoncés, à rédiger des rapports et à présenter des conclusions à l’AUA / BM.

Le (s) Consultant (s) effectue (nt) les tâches suivantes sur le site du CEA :

  • Vérifier la preuve du contrat de construction signé (y compris une copie de la facture des quantitatifs et du certificat PGES);
  • Vérifier et certifier l’étendue et la qualité des travaux de génie civil. Cela inclura la/l’ :
    • Vérification du pourcentage d’achèvement des travaux de construction, de réhabilitation ou de rénovation;
    • Examination et commentaire de la qualité des matériaux utilisés. Par exemple, les mécanismes de contrôle de qualité utilisés pour les matériaux de construction comme – béton / briques / fils électriques, etc.
    • Vérification si les coûts indiqués / rapportés par le CEA sont dans une fourchette raisonnable de la qualité et de l’étendue des travaux entrepris sur le site.
    • Vérification que chaque bâtiment achevé est mis dans son utilisation prévue.
  • Contrôler l’exactitude et vérifier le pourcentage d’achèvement du bâtiment tel que certifié par un ingénieur / architecte qualifié acceptable par la Banque mondiale;
  • Vérifier si l’équipement de laboratoire signalé par le CEA est celui qui se trouve sur le site avec la documentation nécessaire (factures, certificats, etc.);
  • Vérifier si tous les équipements de laboratoire achetés et installés ont effectivement été installés et sont en service ;
  • Vérifier que le CEA a une liste de contrôle de tous les équipements achetés avec l’état et l’emplacement de tous les équipements ainsi que tous les équipements inscrits dans le catalogue d’actifs de l’université ;
  • Rédiger un rapport basé sur les constatations ci-dessus de la mission de vérification, joindre les documents pertinents et soumettre le rapport à l’AUA / Banque mondiale dans la semaine suivant la visite du site. L’AUA / Banque mondiale fournira des questions / commentaires / commentaires dans les 5 jours suivant la réception du rapport ;
  • Finaliser le rapport en intégrant les réactions / commentaires de l’AUA / Banque mondiale dans les 3 jours suivant la réception des commentaires. Voir l’annexe ci-dessous pour le modèle suggéré à soumettre avec le rapport.

 

DURÉE DE LA VISITE TERAIN

La visite de chaque CEA devrait avoir lieu en deux jours ouvrables. Le consultant peut être tenu de passer des journées supplémentaires, le cas échéant, et après autorisation officielle par l’AUA.

La consultation peut être demandée de visiter plusieurs CEA dans la région pour vérifier l’amélioration de l’environnement d’enseignement et d’apprentissage sous réserve de performances satisfaisantes et de disponibilité des jalons à vérifier.

 

GESTION DE LA MISSION ET DE LIVRABLES

La mission sera supervisée par la RFU et la Banque mondiale, tandis que la coordination et la supervision de la mission seront sous la responsabilité du coordonnateur du projet CEA et du personnel de suivi et évaluation (S&E) de l’AUA et de la Banque mondiale.

Le/la consultant(e) produira des rapports de ses missions de vérification. Le consultant doit soumettre tous les livrables au coordonnateur du projet CEA.

ARRANGEMENTS LOGISTIQUES

L’AUA se chargera des arrangements de voyage nécessaires, y compris un billet aller-retour en classe économique; et facilitera les formalités de visa et d’hébergement pour le Consultant pour tous les déplacements liés à cette mission, ainsi que le transport local en aller-retour des sites de vérification. L’AUA couvrira également les frais d’hébergement et fournira une indemnité journalière de subsistance (selon les taux actuels de la Banque Mondiale) pour la durée de toute activité liée aux CEA.

PROFIL PROFESSIONNEL ET EXIGENCES DÉSIRABLES

Profil de Consultant :

L’Association des universités africaines invite les consultants éligibles à indiquer leur intérêt à fournir les services demandés. Les Consultants intéressés doivent fournir des informations démontrant qu’ils possèdent les qualifications requises et l’expérience pertinente pour fournir les Services. Le consultant doit avoir :

  • au moins une licence en génie civil structure (avec au moins cinq ans d’expérience post-qualification) ou une licence en architecture (avec au moins cinq années d’expérience post-qualification) ou dans un domaine connexe pertinent;
  • Expérience solide en tant que consultant en vérification de travaux de génie civil et / ou de matériel ou service connexe pour un nombre prouvé de missions ;
  • Haute intégrité, bonne assertivité et capable de résister à la pression ;
  • Des connaissances avérées des établissements d’enseignement supérieur africains (y compris les universités, les instituts de recherche et les organisations régionales) ;
  • Expérience pratique de travail en Afrique et de travail régional ;
  • Expérience de travail dans des contextes multi-acteurs ;
  • Excellentes aptitudes à l’oral et à l’écrit, en anglais ou en français.

L’attention des consultants intéressés est attirée sur le paragraphe 1.9 des Guides de la Banque mondiale: Sélection et emploi des consultants [sous les prêts de la BIRD et les crédits et subventions de l’ADI] par les emprunteurs de la Banque mondiale (Le guide de l’édition de janvier 2011 concernant des accords légaux), exposant la politique de la Banque mondiale en matière de conflits d’intérêts.

Un consultant sera sélectionné conformément à la méthode de comparaison de CV décrite dans le guide du consultant.

On peut obtenir de plus amples renseignements à l’adresse ci-dessous pendant les heures de bureau, soit de 9 h 00 à 17 h 00. 

COMMENT APPLIQUER/SOUMISSIONER

Les lettres de demande doivent être envoyées électroniquement à l’adresse ci-dessous, au plus tard le 31 janvier, 2017.

Les demandes doivent comprendre :

  • Un curriculum vitae détaillé décrivant l’expérience professionnelle et la qualification du candidat pour le poste.
  • Deux (2) lettres de référence, dont l’une devrait être celle du supérieur hiérarchique du candidat dans son présent emploi, s’il s’agit d’un(e) employé(e).

Les lettres de candidature et les pièces justificatives des candidats doivent être envoyées par courrier électronique à l’adresse suivante :

The Secretary General

Association of African Universities,

African Universities House,

Aviation Road Extension,

P.O. Box AN 5744,

Accra-North, GHANA

Tel: (233) 21 774495/761588

Fax: (233) 21 774821

Email:  secgen@aau.org

Website:  www.aau.org

 

ANNEXE

Le Tableau 1 ci-dessous est un modèle suggéré pour les travaux de génie civil (construction de bâtiments, rénovations et réhabilitation) avec une liste de contrôle à vérifier par le consultant et à soumettre avec le rapport. Veuillez noter que toutes les vérifications doivent être conformes à ce que la Banque mondiale a approuvé pour chacun des CEA dans leur formulation 2.8 de l’IDL.

Tableau 1

Vérification (Oui/Non)
CEA/

Université

Description sommaire de jalon d’avancement des travaux de génie civil Numéro du jalon Contrat signé et sur le site du CEA Facture de

Quantitatifs disponible et acceptable

Le certificat du PGES est disponible Pourcentage

d’achèvement est tel que rapporté

Si le bâtiment est achevé, est-il utilisé pour l’usage prévu ?
1 Année 80% de la construction terminée du bâtiment terminé 2

Le Tableau 2 ci-dessous est un modèle suggéré pour l’achat et l’installation du matériel (y compris les meubles) avec une liste de contrôle à vérifier par le consultant et à soumettre avec le rapport. Veuillez noter que toutes les vérifications doivent être conformes à ce que la Banque mondiale a approuvé pour chacun des CEA dans leur formulation 2.8 de l’IDL.

Tableau 2

Vérification (Oui/Non)
CEA/

Université

Description sommaire du jalon de l’achat / de l’installation du matériel majeur (basé sur la formulation 2.8 de l’IDL) Numéro du jalon Factures /

Certificats disponibles

installation d’équipement  acceptable Preuve d’utilisation de l’équipement Liste de contrôle de tous les équipements achetés (avec état et emplacement)  

 

Matériel entré dans le catalogue d’actifs de l’université

1 Année Matériel acheté, installé et utilisé 4